L’entraide financière familiale, une évidence pour une majorité de Français

Posté le : 04/05/2017

 

Selon les résultats du sondage réalisé par Opinionway pour une mutuelle, la Carac (Caisse Autonome de Retraite des Anciens Combattants), 63 % des interrogés pensent que le soutien financier est le rôle de la famille. L’aide financière peut intervenir sans qu’elle ait été explicitement demandée. De leur propre chef, 34 % ont déjà donné pour pallier une difficulté financière passagère (chômage, séparation,...) et 30 % pour répondre à un besoin précis (achat immobilier, acquisition d’une voiture, études supérieures, création d’une entreprise...).

En revanche, les 18/24 ans aident financièrement davantage suite à une demande formulée (37 % pour les 18/24 ans contre 19 % chez les 55/64 ans).

L’aide financière est davantage descendante et directement adressée aux enfants. 88 % des Français déclarent les aider en priorité et 22 % le font tous les mois ou presque. Fait notable à l’heure où les familles recomposées sont de plus en plus nombreuses (9,3 % des familles selon l’INSEE), 62 % des personnes qui ont des beaux-enfants les aident et 13 % tous les mois ou presque... Viennent ensuite les parents à 65 %, les frères et sœurs à 61 %, les petits-enfants à 43 % et les grands parents à 42 %.

Montant total distribué au cours des 12 derniers mois : 

- ceux qui gagnent moins de 1 500 €/mois ont déclaré
donner 930 € à un ou plusieurs membres de leur famille, 
- ceux qui gagnent entre 1 500 et 3 000 €/mois
ont déclaré donner 1 280 €,
- ceux qui gagnent plus de 3 000 €/mois ont déclaré donner 2 330 €.